Lettre d'information du Syndicat SUD Crédit Agricole CMDS ( Vous devez être connecté sur internet pour lire les liens ci-dessous)

SUCCES POUR L'ASSEMBLEE DU PERSONNEL - RENDEZ-VOUS EN    SEPTEMBRE !
 

Crédit Agricole Saintes et Niort : L'expression d'une même « colère »
Mercredi 04 juillet 2012

À Saintes et Niort, les syndicats ont mobilisé les personnels contre la construction d'un siège unique à La Rochelle.
 
Ils tiennent aux deux sites historiques de Saintes et Niort, les salariés du Crédit agricole Charente-Maritime Deux-Sèvres. Ils l'ont réaffirmé hier à l'occasion de deux assemblées générales des personnels convoqués par quatre syndicats de l'entreprise, Force ouvrière (FO), SUD, la CGT et la CFDT. (...)
 
En savoir +

Saintes : les Crédit Agricole en assemblée générale
Mardi 3 juillet 2012

Les représentants syndicaux ont réaffirmé leur opposition aux modifications des horaires de certaines agences et au projet de regroupement des sièges de Saintes et de Niort. A la Caisse régionale de Crédit Agricole Charente-Maritime Deux-Sèvres, quatre syndicats - la CGT, la CFDT, Force Ouvrière et SUD - ont convoqué des assemblées (...)

Crédit Agricole Charente-Maritime Deux-Sèvres : " On déséquilibre les territoires "
Mercredi 4 juillet 2012 Nouvelle République de Niort

« Dans cette affaire, on défend aussi des choix de vie. Certains salariés ont refusé de monter à Paris pour privilégier la qualité de vie et ils vont se retrouver avec un même temps de trajet qu'en région parisienne pour aller au travail. La question posée est aussi celle de l'avenir de deux bassins d'emploi. Les élus dépensent des millions d'euros pour maintenir des services publics en milieu rural ou périurbain, et un groupe comme le Crédit Agricole prend une décision qui déséquilibre les territoires. Les grandes métropoles concentrent toujours plus d'activité et d'emploi, mais aussi de problèmes. La caisse régionale est la dixième en France en terme de rentabilité, elle a suffisamment de fonds pour maintenir deux sites. »

Crédit Agricole : les syndicats sonnent le tocsin
Mercredi 4 juillet

Rassemblement des salariés, hier, après l’annonce d’une possible fermeture du siège niortais. L’intersyndicale fourbit ses armes pour la rentrée. J'ai tout donné pendant trente ans à cette entreprise. Je ne croyais pas qu'on en arriverait là. On fait vivre des régions, des familles, tout un environnement, il faut en avoir conscience !Je (...)

En savoir +

LA RIPOSTE SYNDICALE
Jeudi 29 juin 2012 Source SUD OUEST

Les syndicats s'organisent après l'annonce du projet de regrouper les sites.
 
« Cette annonce a fait l'effet d'une douche froide auprès de tous les personnels », assure Frédéric Hay, délégué syndical de SUD, au sein de la caisse régionale de Crédit agricole Charente-Maritime Deux-Sèvres. Une caisse, dont la direction générale caresse le projet de regrouper les services implantés à Saintes et Niort (Deux-Sèvres) sur un site unique à Dompierre-sur-Mer, aux portes de La Rochelle (« Sud Ouest » du 26 juin). Jeudi et vendredi derniers, Jean-Guillaume Ménès, le directeur général, a fait part du lancement d'une étude de faisabilité de ce regroupement aux instances représentatives, conseil d'administration et comité d'entreprise.
« Le discours a changé »
 
Mardi prochain, le 3 juillet, l'intersyndicale CFDT, CGT, Force ouvrière et SUD organisera deux assemblées générales, à 9 h 30 sur le site de Saintes, et à 14 heures sur le site de Niort, pour informer les personnels concernés - 500 sur les 1 720 que totalise la caisse régionale - des conséquences directes de ce regroupement « mais aussi pour écouter le ressenti des salariés », disent les représentants de SUD, dont Frédéric Hay.
 
Dès à présent, ce syndicat pointe un revirement dans le discours de la direction générale de la caisse régionale. Direction qui a changé, Jean-Guillaume Ménès ayant succédé, le 5 mars, à Véronique Flachaire.
 
« Jusque-là, notre direction privilégiait des coopérations avec d'autres caisses comme Charente Périgord, basée à Soyaux (Charente) et Bergerac (Dordogne), avec des spécialisations par pôles, explique Frédéric Hay. Par exemple, les affaires internationales ont été regroupées à Niort. Le discours prenait en compte les bassins d'emplois existants. Ce discours a totalement changé. »
 
Le délégué syndical SUD pousse son raisonnement : « Étant la banque française la plus exposée dans la crise des subprimes aux États-Unis puis dans la crise grecque, le Crédit agricole entre dans une phase de restructuration complète passant par des concentrations administratives. »
 
« Quid du surcoût social ? »
Voilà, selon Frédéric Hay, « la vraie raison » du projet de regroupement à La Rochelle alors que la direction de la caisse régionale de Crédit agricole met, elle, en avant la vétusté ou le surdimensionnement des sites de Saintes et de Niort et le surcoût engendré par leur mise aux normes par rapport au prix de la construction d'un nouveau siège.
 
« Quid du surcoût social ? », interpelle, dès à présent, Frédéric Hay, en pointant les heures de trajet qui seront imposées, à partir de 2016, aux salariés entre leurs domiciles actuels et La Rochelle, « de deux à trois heures par jour pour une majorité d'entre eux, soit de 55 à 88 jours par an sur la route. »
 
Soulignant aussi le prix du foncier et des loyers sur l'agglomération rochelaise pour ceux des salariés qui seraient prêts à s'y installer, le délégué syndical de SUD s'interroge : « Quid de la logique économique de ce projet ? Quid du développement durable ? Quid de la sécurité des salariés du Crédit agricole ? »

UN «COUP DE MASSUE »
Mardi 26 juin 2012

Les élus ont appris hier que le Crédit agricole projetait de regrouper, en 2016, ses sièges actuels de Saintes et Niort sur un site unique à Dompierre-sur-Mer.
 
«Une surprise désagréable qui laisse un peu amer », a observé Jean Rouger, le maire PS. « Un coup de massue », a estimé Frédéric Neveu, l'élu UMP de l'opposition.
 
Annoncé vendredi aux salariés de la caisse régionale de Crédit agricole Charente-Maritime Deux-Sèvres, le projet d'une étude de faisabilité sur le regroupement, à Dompierre-sur-Mer, aux portes de La Rochelle, des sièges et directions de la Banque verte, situés aujourd'hui à Saintes et Niort (Deux-Sèvres), a fait l'effet d'une bombe dans les deux villes où le Crédit agricole reste un pilier de l'économie locale et, à ce titre, un employeur important. 270 personnes travaillent ainsi sur le siège social de Saintes (...).
 
En savoir +

La Banque verte regarde vers La Rochelle
Mardi 26 juin 2012

La caisse régionale Charente-Maritime Deux-Sèvres lance une étude sur la construction d'un site unique à Dompierre-sur-Mer, remplaçant ceux de Saintes et Niort Le siège social de la caisse régionale de Crédit agricole Charente-Maritime Deux-Sèvres sera-t-il, dans quatre ans, rochelais ? La question est sur toutes les lèvres depuis vendredi à Saintes (...)

En savoir +

Moody's dégrade 15 banques dont BNP Paribas, Société Générale et Crédit Agricole
Vendredi 22 juin 2012

L'agence de notation Moody's a abaissé jeudi la note de 15 grandes banques occidentales possédant des activités de marché mondiales, cinq américaines, trois françaises, deux suisses, trois britanniques, une canadienne et une allemande. L’agence de notation Moody’s a abaissé jeudi la note de 15 grandes banques occidentales possédant des activités de (...)

En savoir +

Crise bancaire : à l'avenir la banque de détail sera la prochaine victime!
Mardi 19 juin 2012

L'inquiétant pronostic de l'ex-patron du Crédit Agricole "L’industrie de la banque et de la gestion d’actifs vont rentrer dans une phase longue de très faible croissance", a estimé ce lundi Georges Pauget. Georges Pauget, l’ancien patron du Crédit Agricole, porte un regard sombre sur l’avenir des banquffes. L’ex directeur général de la (...)

En savoir +

Crédit Agricole des Landes : Un retraité tente de se suicider dans une agence bancaire
Dimanche 17 juin 2012

Un homme de 68 ans a tenté de se suicider vendredi en début d'après-midi dans une agence du Crédit agricole à Pouillon, à 15 kilomètres au sud de Dax, a-t-on appris auprès d'un responsable de la banque.
 
Devant trois employées et deux clients, sans dire un mot, il a pénétré à 14H30 dans l'agence puis a placé son fusil sous son menton et a tiré. Conscient, mais dans un état grave, le retraité a été hospitalisé à Dax avant d'être transféré vers l'hôpital de Bordeaux.
 
"C'est un drame pour l'entreprise. Ce n'était jamais arrivé. J'ai une pensée pour les employées qui seront marquées à vie et pour la famille de la victime (...)
En savoir +

Syndicat SUD CAM CMDS Crédit Agricole et ses filiales,
12 Boulevard Guillet Maillet
17100 SAINTES
Tél. : 06 20 00 06 65 www.sudcam-cmds.org
Catégories : Par d
<< Voir toutes les newsletters | S'abonner | Se désabonner