Newsletter syndicat SUD Crédit Agricole Charente-Maritime Deux-Sèvres

LA RECONNAISSANCE DE NOS PATRONS : 50 CENTIMES PAR JOUR !
Vendredi 08 février 2013

La négociation nationale sur les salaires s’est déroulée le 30 janvier 2013 dans les locaux de la FNCA à Paris. Nos patrons ont comme d’habitude toujours des oursins dans les poches lorsqu’il s’agit de la rémunération des salariés du Crédit Agricole et ont au contraire des grands trous dans ces mêmes poches pour les dirigeants… !
 
Pour 2013, ils proposent une augmentation moyenne de 0,82% des salaires, alors que l’inflation prévisionnelle est de 1,8% pour cette année !
 
Cela se traduit concrètement par une augmentation, à partir du 1er janvier, de 1% des RCE, 0.5% des RCI et 5% des RCC et éléments périphériques de la rémunération (prime cadre au forfait, médaille du travail…) avec un minimum annuel de 250€.  (...)

En savoir +

NICE : LETTRE OUVERTE SUD AUX DG DES CR Crédit Agricole
Vendredi 08 février 2013

Monsieur le Directeur Général, Monsieur le Président,
 
 
Après les rapports de la commission nationale NICE, après les AVIS du cabinet SECAFI (qui montre, entre autres les carences du pilotage du projet), force est de constater que la réalité du SI NICE est très éloignée du projet initial, tant sur la plan qualitatif que financier. Pour bon nombre d’utilisateurs, l’outil est rétrograde, fastidieux dans son utilisation, rallonge les délais de traitement et amène chaque jour son lot de clients insatisfaits (...)

En savoir +

DROIT D'OPPOSITION SYNDICAT SUD A L'ACCORD SOCIAL  d'ACCOMPAGNEMENT VERS CHAGNOLET SIGNE PAR CFDT ET SNECA
Mercredi 06 février 2013

Suite à l’avis donné lors de la réunion du Comité d’Entreprise du 24 janvier 2013, à la notification du 5 février 2013 de l’accord sur les « mesures d’accompagnement des salariés (signatures CFDT et SNECA) dont le poste est transféré sur l’agglomération de La Rochelle dans le cadre de la création d’un site unique » et conformément à la loi, nous vous formulons notre opposition à la mise en œuvre de cet accord.
 
 Attendu que :
- les groupes de travail du personnel mis en place à l’initiative de la Direction Générale n’avaient toujours pas rendu leurs conclusions,
- le cabinet SECAFI mandaté à l’unanimité par les élus du CE pour établir une expertise, notamment sur le volet accompagnement social du projet de délocalisation des sites de Niort et Saintes vers Chagnolet dans la banlieue rochelaise, n’avait pas rendu ses conclusions,
 
 les Délégués Syndicaux SUD constatent l’incohérence et la précipitation des ‘pseudos’ négociations sociales qui, de fait, n’ont pas permis d’aborder l’ensemble des points soulevés.
 
Aussi, nos motivations sont les suivantes :
 
Un projet similaire au notre est déjà en fonctionnement suite à la fermeture de deux sites au profit d’un site unique dans la Caisse Régionale de Crédit Agricole Mutuel d’Alpes Provence.
Il est montré et constant que de tels projets créent, dès leurs annonce et plus encore dans leur mise en action, des modifications et des impacts majeurs sur les conditions d’hygiène et de sécurité, sur les conditions et les organisations de travail… mais aussi sur les emplois. Des négociations éclairées, fructueuses et des mesures d’accompagnement en ont résulté pour les salariés de cette Caisse Régionale d’Alpes Provence.
 
Par ailleurs, compte tenu de l’information recueillie récemment par notre organisation syndicale, sur le nombre d’environ 40 salariés CMDS se déclarant craindre de ne pas pouvoir rester dans l’entreprise suite au projet de site unique ‘La Rochelle 2016’, les Délégués Syndicaux SUD demandent officiellement l’ouverture de négociations de mesures d’accompagnement social avec le cadre de Plan de Sauvegarde des Emplois afin de couvrir l’ensemble des contraintes et des risques (actuels ou à venir) que subissent (subiront) les salariés avec la mise en œuvre éventuelle du projet.
 
Les effectifs concernés seraient : 502 collègues indiqués au projet ainsi que de la vingtaine « d’informaticiens » que la Direction Générale a affirmé vouloir intégrer à ces effectifs de 502 salariés suite aux « départs naturels » des salariés d’ici au déménagement projeté mi 2016.
 
Dans le seul intérêt de défendre les revendications collectives et de chacun, pour unifier les préoccupations de tous, nous vous faisons part ici, en tant qu’organisation syndicale responsable et soucieuse de l’avenir de nos collègues des sites de Niort et Saintes, des éléments de négociations pour un accompagnement social des salariés qui soit juste et durable. (...)
 

« A ces dirigeants de faire preuve d'intelligence »Niort demande à la Caisse de revoir sa copie
Jeudi 07 février 2013

Les élus répliquent aux reproches des dirigeants de la Caisse régionale. De Saintes à Niort, les élus des villes et des agglomérations répondent aux reproches adressés publiquement par les dirigeants de la Caisse régionale de Crédit agricole Charente-Maritime Deux-Sèvres, le directeur général Jean-Guillaume Ménès et le président du conseil d’administration, (...)

En savoir +

NOUVEAU BRAS DE FER AU CREDIT AGRICOLE
Jeudi 07 février 2013

Les patrons de la caisse régionale du Crédit Agricole doivent « revoir leur copie ». C'est la motion votée hier à l'unanimité, pour tenter une nouvelle fois de faire revenir la banque sur sa décision de fermer les sièges de Saintes et Niort afin de bâtir un nouveau siège à (...)

En savoir +

CLIMAT TENDU AU CREDIT AGRICOLE
Jeudi 07 février 2013

Nous sommes surpris, pour ne pas dire choqués, que les très bons résultats obtenus dans un contexte économique et social difficile ne soient imputables qu'aux prises de responsabilités des chefs d'entreprise et artisans. Pas un mot sur l'excellent travail réalisé par l'ensemble des salariés du siège et du réseau ! N'y sont-ils pour rien ?
C'est la réaction de l'intersyndicale du Crédit Agricole Charente-Maritime Deux-Sèvres (CGT, FO, Sud) après la conférence de presse des dirigeants de la caisse régionale la semaine dernière pour communiquer les résultats de la banque. Une communication que l'intersyndicale qualifie de « propagande d'un autre temps ». Les trois syndicats restent vent debout contre la volonté de la direction de fermer le siège de Niort et celui de Saintes pour regrouper l'ensemble des services sur un site unique à Chagnolet, en banlieue de La Rochelle : « Oui, le Crédit Agricole va participer à l'augmentation du chômage en Charente-Maritime et en Deux-Sèvres. Oui il va participer à la désertification dans ces deux départements ».
 
Accord rejeté
 
Signe de la tension sociale actuelle au sein de l'entreprise, pour la première fois, l'ensemble des organisations syndicales a rejeté l'accord présenté par la direction en vue de l'organisation des élections professionnelles le mois prochain
  • Source NR

Transfert du siège du Crédit Agricole : « l'équilibre territorial n'est pas respecté »
Mardi 05 février 2013

Conseiller général PS de Burie, Fabrice Barusseau réplique à MM. Minault et Ménès Fabrice Barusseau, conseiller général PS de Burie, combat le projet de transfert du siège social de la Caisse régionale de Crédit agricole Charente-Maritime Deux-Sèvres vers Dompierre-sur-Mer, depuis qu'il a été présenté en juin 2012. Il s'est manifesté à (...)

En savoir +

LE CREDIT AGRICOLE CHARENTE PERIGORD SE REORGANISE
Vendredi 08 février 2013

La banque régionale ne ferme pas d'agence et continue d'embaucher.
 
« Il n'est pas question de fermer d'agence, même si les clients y viennent moins et nous avons besoin de personnel encore plus compétent » (...)
 
Le comptage des pièces
Aucune des 121 agences (dont 60 % en Dordogne) ne fermera, mais le Crédit agricole veut améliorer leur efficacité. « Nous ne voulons plus que l'accueil soit assuré par des intérimaires qui ne savent pas répondre aux questions. » D'où l'idée de redéployer des personnels.
 
« Nous allons confier à une société extérieure le comptage des pièces et des billets, ce qui va libérer une quarantaine de personnes pour les clients. » Le personnel sera appelé à tourner sur un certain nombre d'agences de proximité. Un test est lancé sur cinq secteurs (en Dordogne sur Bergerac, Nontron et Belvès). (...)

En savoir +

CES AMENDMENTS QUI DOIVENT MUSCLER LA REFORME BANCAIRE
Vendredi 08 février 2013

Les députés socialistes et écologistes se sont mobilisés pour durcir une loi de séparation et de régulation bancaire jugée trop anodine. Le point sur les mesures censées redonner du crédit à une des promesses phares de la campagne de François Hollande.Avancées "historiques", mesures "décisives"... A en croire les députés socialistes (...)

En savoir +

La longue agonie du comité d'entreprise d'Air France
Jeudi 07 février 2013

 
Sur fond de guerre syndicale et d'erreurs de gestion, le troisième CE le plus riche de France s'enfonce depuis dix ans dans la crise. Mis sous sauvegarde judiciaire mardi, l'organisme n'est même plus en mesure de financer son plan de départs volontaires. Retour sur un naufrage collectif. Les caisses sont vides. (...)

En savoir +

Syndicat SUD CAM CMDS Crédit Agricole et ses filiales,
12 Boulevard Guillet Maillet
17100 SAINTES
Tél. : 06 20 00 06 65 www.sudcam-cmds.org
Catégories : Par d
<< Voir toutes les newsletters | S'abonner | Se désabonner