Newsletter syndicat SUD Crédit Agricole Charente-Maritime Deux-Sèvres

Niort : les " Crédit Agricole " de plus en plus inquiets
Samedi 15 septembre 2012

200 personnes ont débrayé hier à Niort et Saintes. Ils craignent maintenant aussi pour les emplois.
 
Journée éprouvante hier pour les Crédit Agricole de Niort et de Saintes (Charente-Maritime) qui ont débrayé une heure durant à leur siège respectif afin de protester contre la restructuration annoncée par leur direction et le projet de regroupement des deux sièges à Dompierre-sur-Mer, à la porte de La Rochelle. 200 personnes ont débrayé, selon les sources syndicales. (...)

En savoir +

Niort : les Crédit Agricole redoutent 91 licenciements
Samedi 15 septembre 2012

En réunion de comité d'entreprise extraordinaire les salariés du Crédit Agricole Deux-Sèvres et Charente-Maritime ont recoupé les quelques informations dont ils disposent concernant la restructuration du groupe décidée par leur direction. Au sortir de la réunion extraordinaire de comité d'entreprise vendredi 14 septembre les délégués des syndicats CFDT, CGT, FO et (...)

En savoir +

Crédit agricole : un pas de plus vers La Rochelle
Samedi 15 septembre 2012

Unanime, le conseil d'administration charge le directeur général d'élaborer le projet de siège à Dompierre-sur-Mer.
 
La direction de la Caisse régionale de Crédit agricole Charente-Maritime Deux-Sèvres continue de travailler sur la construction d'un nouveau siège social à Dompierre-sur-Mer, au lieu dit Chagnolet. Et d'avancer en ce sens. Opposé à ce projet qui entraînera la fermeture des deux sièges implantés aujourd'hui à Saintes et Niort (Deux-Sèvres), le comité d'entreprise de la Caisse a pris connaissance, hier matin, de l'avancée de l'étude de faisabilité en cours.
 
Dans l'après-midi, le conseil d'administration de la Caisse régionale fut, à son tour, informé de cette étude. Les 19 administrateurs votèrent ensuite à bulletins secrets. A l'unanimité, ils ont confié un mandat au directeur général de la caisse, Jean-Guillaume Ménès. Le mandat on ne peut plus clair est « d'élaborer le projet d'un nouveau siège à La Rochelle ».
 
Ce vote unanime constitue, donc, un pas de plus vers le transfert du siège de la Caisse Charente -Maritime Deux-Sèvres du Crédit agricole aux portes de La Rochelle, avec les conséquences que l'on sait pour les 500 salariés employés à Saintes et Niort.
 
 Un entretien « tendu »
 
La direction du Crédit agricole, qui veut aller vite, entend ouvrir, dans les meilleurs délais, les négociations portant sur l'accompagnement social des salariés appelés à rejoindre, fin 2016, La Rochelle. Mais les syndicats freinent des quatre fers. Ces derniers ont confirmé leur opposition à cette « délocalisation » rochelaise hier après-midi à Alain Minault. Le président du conseil d'administration les a reçus après le vote des administrateurs. « L'entretien fut tendu », rapporte Serge Lebrun, délégué CFDT.
 
 La prochaine étape
 
Prochaine étape le 26 septembre. Ce jour-là, le comité d'entreprise devra donner son avis sur l'étude de faisabilité qui n'est pas terminée. (...)

En savoir +

Banque de France : les caisses de Périgueux, La Rochelle et Angoulême fermeront
Vendredi 14 septembre 2012

La réorganisation de la Banque de France va avoir des répercussions dans notre région

Le projet de réorganisation de la Banque de France, qui va être discuté le 21 septembre au Comité Central d'Entreprise, et qui prévoit la suppression de 4200 à 4600 postes sur l'ensemble du territoire, va avoir des répercussions dans notre région.
 
L'impact concerne notamment les caisses , qui assurent le traitement et le tri des billets. En Aquitaine, celle de Périgueux devrait disparaître en 2014, alors que les deux autres existant à ce jour-Bordeaux et Bayonne-seront maintenues.
 
En Poitou-Charentes, les caisses de la Rochelle et d'Angoulême devraient être supprimées entre 2016 et 2020, celle de Niort étant la seule à subsister à cette date.
 
Par ailleurs, la Banque de France va maintenir des succursales et des antennes économiques à Bordeaux, Périgueux, Bayonne, Pau, Agen , Mont-de-Marsan , Angoulême , Pau et la Rochelle. (...)

En savoir +

Tempête au Crédit Immobilier
Jeudi 13 septembre 2012

L'agence rochelaise du Crédit Immobilier de France n'échappe pas à la crise qui frappe l'établissement bancaire spécialiste en prêts immobiliers aux particuliers et lié au mouvement HLM. Hier, l'agence, située quai Maubec et qui emploie six personnes, était fermée pour cause de réunion du pôle Sud-Ouest. Outre que sa vitrine (...)

En savoir +

Banque de France : près de 2.000 suppressions de postes
Mercredi 12 septembre 2012

La Banque de France va revoir l'organisation de son réseau d'ici 2020, avec à la clef des fermetures d'agences et une réduction des effectifs. La Banque de France va engager un plan stratégique destiné à adapter l'institution à ses missions et modifier son réseau d'ici à 2020, ce qui va entraîner (...)

En savoir +

Les étranges cumuls du président du Crédit Agricole du Nord
Samedi 08 septembre 2012

Figure incontournable des milieux économiques du Nord-Pas-de-Calais, le président du Crédit agricole du Nord, Bernard Pacory, s'est confortablement enrichi grâce à ses multiples mandats. En toute illégalité.
 
Il est directeur général adjoint de la Chambre de commerce et d'Industrie (CCI) Grand Lille en charge des Ports et des Parcs d'activités, directeur général délégué de la plate-forme multimodale Delta3 de Dourges (Pas-de-Calais) et a été élu président du Crédit Agricole Nord de France en avril 2011... Pas mal pour un seul homme!
 
Inconnu du grand public, Bernard Pacory est l'une des personnalités les plus influentes du microcosme politico-économique régional. L'un de ces dirigeants au coeur de tous les grands arbitrages. Mais voilà! l'homme, dont le professionnalisme est reconnu, s'est un peu trop généreusement servi. En toute illégalité, comme le révèle L'Express.

Des primes aux montants croissants
 
En 2004, Bernard Pacory est mis à disposition par la CCI de Lille pour remettre d'aplomb la gigantesque plate-forme multimodale de Dourges, qui bat de l'aile. Une mission menée avec succès mais pour laquelle Bernard Pacory ne devait toucher aucune rémunération en sus de son confortable salaire à la chambre de commerce. Le statut des agents consulaires interdit en effet formellement, dans son article 1er, tout cumul d'emploi rémunéré. La convention de mise à disposition de Bernard Pacory prévoit pourtant un versement forfaitaire mensuel fixe de 6500 euros hors taxes. Une somme rondelette facturée par la CCI à la société Delta 3, avant d'être versée à Bernard Pacory rubis sur ongles.
 
Commandé par Delta3, un rapport confidentiel du cabinet Benesty-Taithe-Panassac, que L'Express s'est procuré, détaille avec minutie l'illégalité du dispositif. "Il ne s'agit en aucun cas d'un remboursement à la CCI au prorata du temps passé, mais bien d'une rémunération complémentaire", indiquent les auteurs.
 
Au fil de la lecture de ce rapport de 19 pages fort instructif, on apprend que le directeur général délégué de Delta3 a aussi bénéficié d'une rémunération variable sous la forme de jolies primes dont le montant n'a cessé de croître au cours de la période (15 000 euros net en 2005, 20 000 euros net en 2006, 25 000 euros net en 2008, 30 000 euros net en 2010). "En l'état, la situation de Monsieur Pacory s'assimile donc bien plus à un cumul d'emplois qu'à une mise à disposition", conclut le cabinet d'avocats. Ce dernier pointe, en outre, un sérieux risque de conflits d'intérêt, dans la mesure où les Ports de Lille et la plate-forme Delta3, tous dirigés par le même homme, peuvent être amenés à travailler ensemble. (...)

En savoir +

Escroquerie immobilière : le Crédit Agricole du Languedoc assigné en justice
samedi 15 septembre 2012

Une trentaine de particuliers se disant victimes d'une escroquerie dans la commercialisation du « Domaine du palais », exigent en justice plusieurs millions d'euros de dédommagements à la caisse du Crédit Agricole du Languedoc, a-t-on appris vendredi de source proche du dossier.
 
La direction de la caisse régionale, accusée par ces clients d'avoir manqué à ses obligations de vigilance, n'était pas joignable.
 
Originaires de la France entière, ces particuliers ont en commun d'avoir investi entre 2004 et 2008 dans une opération immobilière très attrayante (...)

En savoir +

Banque Publique d'Investissement : les régions auront du poids dans les décisions
lundi 17 septembre 2012

Les régions ont obtenu lors d'une rencontre à l'Elysée la présidence des comités chargés de débloquer les prêts.
 
Le rôle des régions au sein de la future Banque Publique d'investissement (BPI) a été précisé lors d'une réception ce mercredi 12 septembre à l'Elysée. Vingt-cinq sur vingt-sept présidents de région - tous de gauche, sauf celui de l'Alsace - étaient présents pour une réunion de travail de plus de deux heures autour de plateaux repas avec le président François Hollande, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault et onze ministres du gouvernement.
 
Alain Rousset, le président de l'Association des régions de France, a vu dans cette rencontre inédite avec le chef de l'Etat "une forme de révolution culturelle, de rupture". Pour sa part, Ségolène Royal, présidente de la région Poitou-Charentes, a estimé qu'il s'agissait d'une réunion "un peu historique" qui a abouti, selon elle, à "des solutions concrètes" pour l'essor de l'économie dans les territoires.

En savoir +

La banque chinoise CCB dispose de 16 milliards d'euros pour acheter une banque européenne
Lundi 17 septembre 2012

 
Le président de la China Construction Bank annonce vouloir opérer une acquisition dans le secteur bancaire européen. Cibles retenues : le Royaume-Uni, l'Allemagne ou la France. La deuxième plus grande banque chinoise, China Construction Bank (CCB), dispose de près de 16 milliards d'euros pour réaliser une acquisition dans le secteur bancaire (...)

En savoir +

Syndicat SUD CAM CMDS Crédit Agricole et ses filiales,
12 Boulevard Guillet Maillet
17100 SAINTES
Tél. : 06 20 00 06 65 www.sudcam-cmds.org
Catégories : Par d
<< Voir toutes les newsletters | S'abonner | Se désabonner