SUD CAM - CREDIT AGRICOLE MUTUEL
Thèmes associés : Communication syndicale. Syndicat sud ! Sud.

|
Accueil Syndicat SUD CAM CMDS  Actualité  EVOLUTION DES METIERS DU RESEAU AVIS MOTIVE DES ELUS SUD AU CE

EVOLUTION DES METIERS DU RESEAU AVIS MOTIVE DES ELUS SUD AU CE

Jeudi 21 juillet 2016 à 12h00
Catégories : Communication syndicale, SUD CMDS

« Suite à l’examen des documents transmis concernant le projet d’évolution des métiers du réseau, dossier qui touche l’ensemble des points de ventes, il a été procédé comme d’habitude à la vérification des données transmises avec la réalité du terrain à travers différents entretiens dans le cadre des prérogatives des élus du Comité d’Entreprise et du droit d’expression des salariés.
 
Ainsi, par entretiens individuels et confidentiels représentant moins de 10 % des points de ventes compte tenu des moyens dévolus aux Instances Représentatives du Personnel au sein du Crédit Agricole Charente-Maritime Deux-Sèvres, toutes les catégories du personnel (cadre, non cadres, Directeur d’Agence, Adjoint, Animateur d’Agence rattachée, CC Part, ACD, CC Pro, CC Agri, techniciens pôles Pro) ont été sollicitées dans le cadre de ce projet d’évolution sur les deux départements.
 
Il en ressort que certaines personnes étaient parfaitement au fait des évolutions envisagées dans leur structure, d’autres n’étant au courant d’aucun élément du dossier, enfin certains étaient partiellement informés par les bruits de couloirs…
 
Concernant les suppressions de postes envisagées dans certaines agences, elles sont parfois cohérentes avec le niveau d’activité, un Directeur d’Agence confirmant par exemple le manque de matière à distribuer pour les personnels ACD de son agence… Mais d’autres responsables justifient le maintien des effectifs en raison de la forte saisonnalité de l’activité, et d’un minimum d’effectif pour maintenir un minimum d’organisation d’une agence rattachée…
 
Il en ressort que les suppressions de postes sont plus facilement gérables dans les grosses structures en effectif, mais difficilement gérables dans les petites structures, certaines agences rattachées ne pouvant réellement fonctionner à l’avenir sans le renfort permanent d’effectifs de l’agence principale et aux prix d’une dégradation grandissante des conditions de travail …
 
Aussi, on peut aisément comprendre que cette situation annoncée par le projet soumis au Comité d’Entreprise qui traduit les choix d’organisation de la Direction, provoque effectivement des inquiétudes légitimes auprès du personnel dans les petites structures en effectif encore plus réduit demain …
 
Et Quid de l’avenir de cette structure commerciale à moyen terme …? 
 
Concernant les créations de postes envisagées dans certaines agences, elles semblent parfaitement cohérentes avec le niveau d’activité, certaines agences répondant simplement aux sollicitions mais étant moins à l’offre par manque de moyens humains…
 
Aussi, l’annonce de créations de postes d’ACD ou de CCD est vécue positivement, et parfois avec soulagement car cela se traduira par de meilleurs conditions de travail demain pour des équipes trop souvent sous pression actuellement…
 
Par ailleurs, un point d’attention semble se dégager également quant aux créations de postes, le surdimensionnement actuel des portefeuilles clients de certains CC Part et / ou de responsables d’agence justifierait plutôt la création d’un poste de CC Part et non d’ACD…
 
C’est d’autant plus logique que cela traduit également le besoin des clients d’être suivis et mieux conseillés en étant affectés à un conseiller clientèle particulier et non à un assistant clientèle…
 
Concernant la revalorisation des métiers de CC Pro et CC Agri, elle est positivement vécue avec cependant un sentiment de « rattrapage avec retard » vis-à-vis de métiers identiques dans d’autres Caisses régionales du Crédit Agricole, voire de la concurrence…
 
Les conditions de travail des CC Pro et CC Agri semblent majoritairement toujours dégradées ce qui peut constituer aussi un certain obstacle vers la promotion de ces métiers… Les moyens humains jugés nettement insuffisants des pôles Pro et Agri ne semblent pas répondre à cet enjeu… 
 
Un point de crispation et de fortes inquiétudes semblent naître chez une majorité de CC Part quant à la nécessité de recevoir demain des clients professionnels dans le cadre de la nouvelle organisation proposée…
 
L’absence de revalorisation du métier de CC Part dans ces nouvelles conditions vient renforcer un sentiment d’injustice et de non valorisation des futures compétences.
 
Enfin, la politique de risque et la politique de financement auprès des clients professionnels nécessitent des compétences particulières qui semblent très loin des préoccupations quotidiennes des CC Part fortement occupés par leurs objectifs commerciaux et leurs nouvelles taches mutualisées en accueil clientèle, voire de fiduciaire…
 
Aussi, pour SUD, il faudra plus que de « simples éléments de langages auprès de la clientèle professionnelle » comme annoncé lors de la réunion technique du 28 juin pour répondre aux véritables enjeux !…
 
En conséquence, les élus SUD demandent et obtiennent à faire un bilan d’étape à 6 mois devant le CE, suite à la mise en œuvre de la nouvelle organisation et des futurs ajustements qui nous semblent nécessaires pour la bonne marche de notre réseau commercial. »
 


Sud Cam
Crédit Agricole Mutuel
Charente-Maritime Deux-Sèvres
Icone de Facebook
RSS
SUD CAM - CREDIT AGRICOLE MUTUEL
12 Boulevard Guillet Maillet
17100 Saintes - Contact
  Plan du site | Mentions légales | © Syndicat Sud 2020
agence web