SUD CAM - CREDIT AGRICOLE MUTUEL
Thèmes associés : Le secteur mutualiste invité à se professionnaliser davantage, communication syndicale, syndicat sud.

|
Accueil Syndicat SUD CAM CMDS  Actualité  Le secteur mutualiste invité à se professionnaliser davantage

Le secteur mutualiste invité à se professionnaliser davantage

Mardi 06 janvier 2015 à 08h11
Catégories : FRANCE, Revue de presse

Face aux pressions consuméristes et réglementaires, l’Institut Montaigne appelle les groupes mutualistes à mieux valoriser leur spécificité.
 
Faire valoir la spécificité de leur modèle. Pour les groupes bancaires ou d’assurances mutualistes, c’est plus que jamais une nécessité. Car, comme le souligne un rapport de l’Institut Montaigne, ils doivent faire face au « risque de la banalisation », alors que le comportement des clients change beaucoup. « Relâchement du lien territorial », « recul des solidarités intertemporelles », « montée des individualismes », « comportement consumériste parfois focalisé plus sur le prix que sur une relation de long terme » : les défis sont nombreux.
 
L’autre enjeu pour les banques coopératives et les assureurs mutualistes est d’ordre réglementaire. « Les changements considérables des dernières années n’ont pas toujours pris en compte les spécificités et la valeur ajoutée du mutualisme », et notamment du rôle particulier des élus, souligne ce document issu d’un groupe de travail coprésidé par Thierry Martel, directeur général de Groupama, et Michel Mathieu, directeur général délégué de Crédit Agricole SA.
 
Pour « maintenir et conforter la robustesse et la performance » du modèle mutualiste, le rapport formule pas moins de 17 propositions. Il recommande évidemment de « mieux faire connaître » aux clients, sociétaires et adhérents les valeurs fondamentales du mutualisme. Mais aussi de renforcer le lien avec les sociétaires dans une logique de « co-création » (autour des produits ou de l’expérience client, distribution, par exemple). Ou encore de former les futurs dirigeants aux spécificités mutualistes dès les grandes écoles ou l’université.
 
Face à un environnement réglementaire conplexifié
 
Il s’agit aussi, selon l’Institut Montaigne, de moderniser les mécanismes de gouvernance des groupes mutualistes. Autrement dit, d’aller vers une plus grande professionnalisation. Il est ainsi conseillé « de généraliser les parcours de formation pour les administrateurs élus par les sociétaires ou leurs délégués [...] afin de les associer pleinement aux décisions ». Et ce alors que l’environnement réglementaire s’est considérablement complexifié avec, notamment, les normes de Solvabilité II pour les assureurs et de Bâle III pour les banques.
 
Pour les auteurs du rapport, il convient aussi « d’assurer un renouvellement régulier et transparent » des membres des conseils (en imposant des limites d’âge ou du nombre de mandats, par exemple). Autre bonne pratique mise en avant, « la détection de jeunes talents » en vue de former de nouveaux administrateurs.
 
Enfin, et ce n’est pas le moindre des sujets, les groupes mutualistes sont invités à tout faire pour améliorer la participation des membres à la vie mutualiste et aux assemblées générales, en particulier.
 


Sud Cam
Crédit Agricole Mutuel
Charente-Maritime Deux-Sèvres
Icone de Facebook
RSS
SUD CAM - CREDIT AGRICOLE MUTUEL
12 Boulevard Guillet Maillet
17100 Saintes - Contact
  Plan du site | Mentions légales | © Syndicat Sud 2020
agence web