SUD CAM - CREDIT AGRICOLE MUTUEL
Thèmes associés : Les patrons des banques suisses sur la sellette. Communication syndicale pour syndicat sud.

|
Accueil Syndicat SUD CAM CMDS  Actualité  Les patrons des banques suisses sur la sellette

Les patrons des banques suisses sur la sellette

Mardi 30 avril 2013 à 12h10
Catégories : FRANCE, Revue de presse

L'initiative Minder sur les salaires abusifs, adoptée le mois dernier, devrait bientôt obliger les sociétés cotées à soumettre leurs plans de rémunération à leurs actionnaires. Vendredi, lors d'un vote consultatif, l'assemblée générale du Credit Suisse a approuvé les salaires des dirigeants, dont le montant est pourtant critiqué.
 
L'assemblée générale du Credit Suisse a été beaucoup plus tranquille que prévu. Les actionnaires de l'établissement zurichois ont voté, vendredi, à 87,98% le rapport de rémunération des dirigeants. Cette majorité est la plus importante enregistrée depuis 2009.
 
Ce résultat représente une véritable claque pour Ethos. Cette fondation, qui représente plus de 143 fonds de pensions et de fondations d'utilité publique suisses, avait demandé aux investisseurs de ne pas approuver les salaires des dirigeants de la banque zurichoise. L'organisation estimait que la décision du groupe d'octroyer « l'équivalent d'environ 4% de son capital sous forme d'actions à ses collaborateurs (…) dépasse largement les limites généralement acceptées par les investisseurs ». Toujours combattif, Ethos a aussi promis de s'opposer au système de bonus d'UBS lors de l'assemblée générale du 2 mai.
 
Critiques pas dénuées de fondements
 
Ces votes ne sont encore que consultatifs mais l'initiative Minder sur les salaires abusifs, adoptée le mois dernier, devrait bientôt obliger les sociétés cotées à soumettre leurs plans de rémunération à leurs actionnaires. Les critiques d'Ethos, qui reprennent celles d'autres organisations actionnariales comme Actares, ne sont pas dénuées de fondements.
 
Malgré une perte annuelle de 2,51 milliards de francs suisses (2,04 milliards d'euros), les treize membres du conseil d'administration de la plus grande banque suisse se sont versés 70,4 millions de francs (57,3 millions d'euros) de bonus en 2012. L'année précédente, cette enveloppe avait tout juste atteint 70,1 millions de francs (57 millions d'euros) alors que les profits du groupe avaient approché 4,14 milliards de francs (3,37 milliards d'euros). Le directeur général de l'établissement, Sergio Ermotti, a gagné à lui seul 8,87 millions de francs (7,22 millions d'euros) et le directeur de la gestion de fortune sur le continent américain, Robert McCann, a touché 8,55 millions de francs (6,96 millions d'euros).
 
Cumul trop élevé
 
Credit Suisse s'est également montré très généreux avec ses dirigeants. Son directeur général, Brady Dougan, a enregistré l'an dernier un bond de 34,5% de ses revenus à 7,77 millions de francs (6,32 millions d'euros) alors que le bénéfice net de l'établissement a reculé de 24%. Le directeur de la division de gestion institutionnelle, Robert Shafir, a été encore plus gâté avec des rémunérations de 10,59 millions de francs (8,61 millions d'euros).
 
Ces « package » commencent à être mal acceptés par certains actionnaires. Le patron de la banque privée Julius Baer, Boris Collardi, a récemment dû affronter la colère de ses actionnaires qui jugeaient le cumul de ses revenus bien trop élevé, à 6,6 millions de francs suisses (5,3 millions d'euros). Il pourrait bien ne pas être le dernier…
 


Sud Cam
Crédit Agricole Mutuel
Charente-Maritime Deux-Sèvres
Icone de Facebook
RSS
SUD CAM - CREDIT AGRICOLE MUTUEL
12 Boulevard Guillet Maillet
17100 Saintes - Contact
  Plan du site | Mentions légales | © Syndicat Sud 2020
agence web