SUD CAM - CREDIT AGRICOLE MUTUEL
Thèmes associés : Retraites-chapeau : après l'affaire Mestrallet; la classe politique s'en mêle, communication syndicale.

|
Accueil Syndicat SUD CAM CMDS  Actualité  Retraites-chapeau : après l'affaire Mestrallet, la classe politique s'en mêle

Retraites-chapeau : après l'affaire Mestrallet, la classe politique s'en mêle

Mardi 18 novembre 2014 à 14h32
Catégories : FRANCE, Revue de presse

Un amendement au budget de la Sécurité Sociale, adopté mercredi au Sénat, propose de relever de 30 à 45 % la taxe sur les grosses retraites-chapeau. Après le scandale GDF Suez, le gouvernement pourrait s'y montrer favorable.
 
Carrefour, Dexia, Veolia, PSA : la liste des entreprises françaises dont les patrons ont fait scandale en touchant une grosse retraite-chapeau s'allonge. Aussi décriées par l'opinion publique que les parachutes dorés, les retraites-chapeau, régimes de retraites surcomplémentaires, peuvent atteindre des sommes colossales : 831.641 euros par an dans le cas de Gérard Mestrallet, le PDG de GDF Suez .
 
Une affaire qui a fait grand bruit, amenant certains dont la CGT à réclamer l'intervention de l'Etat. En vain, puisque la somme a été validée par le Haut comité de gouvernement d'entreprise. Victime d'une polémique semblable, le patron de PSA Philippe Varin avait lui renoncé, sous la pression , à toucher ses 21 millions d'euros en novembre 2013. Stéphane Richard, le PDG d'Orange, s'est lui prononcé pour la suppression d'un dispositif qui "perpétue une forme d'inégalité qui est difficile à admettre".
 
Emmanuel Macron "choqué"
 
Le débat devenant récurrent dans l'Hexagone, les politiques n'ont pas tardé à s'en saisir. Le ministre de l'Economie Emmanuel Macron s'est ainsi dit "choqué" par la rémunération offerte au PDG de GDF Suez et a notamment envisagé de classer les grandes entreprises en fonction de la rémunération de leurs dirigeants. Une mission devrait être lancée avec le Haut comité de gouvernement d'entreprise.
 
Les sénateurs, eux, souhaitent aller plus loin en relevant de 30 à 45 % le montant de la taxe sur les retraites-chapeau "supérieures à huit fois le plafond annuel de la Sécurité Sociale", soit 300.384 euros par an. Cet amendement au projet de loi de financement de la Sécurité Sociale, déposé par des centristes, a été adopté par le Sénat mercredi. Reste à savoir s'il passera la navette parlementaire. Si elle était adoptée par l'ensemble du Parlement, cette surtaxe s'appliquerait à GDF Suez, mais aussi à Danone, l'Oréal et Axa, dont les retraites-chapeau des présidents dépassent ou avoisinent le million d'euros.


Sud Cam
Crédit Agricole Mutuel
Charente-Maritime Deux-Sèvres
Icone de Facebook
RSS
SUD CAM - CREDIT AGRICOLE MUTUEL
12 Boulevard Guillet Maillet
17100 Saintes - Contact
  Plan du site | Mentions légales | © Syndicat Sud 2020
agence web